Subscribe

Vous êtes ici

Cinéma : Les didascalies réclament une plus grande représentativité à l’écran

Vendredi 30/01

didascalies

Longtemps cantonnées au théâtre, les didascalies prennent de plus en plus d’importance au cinéma. Véritables conseillères, elles ont un rôle informatif auprès des acteurs. Oui mais voilà, si on les utilise beaucoup, les didascalies n’en sont pas pour autant récompensées. Le syndicat des didascalies en colère, SDC, réclame une plus grande représentation de ses membres dans les médias en général, et dans les films en particulier. Jacqueline, didascalie kinésique depuis près de 3 ans, témoigne : « Déjà qu’on nous écrive en italique passe encore, mais après on nous lit à peine, et quand on finit par nous prendre en compte on n’apparaît même pas au générique ! »

Si la requête du SDC aboutit, cela pourrait ouvrir la voie à d’autres professions, comme les sous-titres ou les figures de styles. On pense notamment aux hyperboles, qui réclament la création d’un statut spécial à leur égard « depuis des millénaires ».