Subscribe

Vous êtes ici

Les chanteuses du groupe Las Ketchup admettent avoir enregistré leur morceau ‘Asereje’ en mangeant du clafoutis

Mercredi 28/01

las_ketchup

Ça n’est pas la première fois que des chanteurs admettent avoir été sous l’emprise de substances pour enregistrer un de leurs morceaux, mais les récentes déclarations de Lola, Pilar, Lucía et Rocío Muñoz, les soeurs de Cordoue membres du groupe Las Ketchup, ont aujourd’hui une résonance bien particulière. En effet, toute une génération chante leur tube en yaourt alors que si ce dernier avait été enregistré après le dessert, sa compréhension en aurait été changée. En lieu et place du « Asereje », ou « Aselele » selon le niveau d’espagnol des interprètes, il faudra maintenant chanter « Assez des laids ». Un tout autre message donc, puisque l’on apprend, 12 ans plus tard, qu’il s’agit d’un hymne à la beauté. Il revient maintenant aux analystes de continuer le travail, mais le décryptage de toutes les paroles pourrait prendre plusieurs années…

Il est déjà arrivé dans l’histoire de la chanson que la nourriture vienne entraver le projet d’un artiste. On se rappelle bien entendu de Cyril Kamar, dit K. Maro, victime d'une overdose de poutine avant l’enregistrement de ses albums franglais I am à l’ancienne et La Good Life.